SHOWCASE est un magazine parisien de Luxe destiné à la parisienne de naissance ou d'adoption. Passionnée par la mode, la beauté et pour la déco, la rédactrice en chef cultive le goût du beau et du bon.  Elle aime mettre en lumière les grandes maisons françaises que de dénicher des créateurs ou marques émergents. Showcase est une référence pour les femmes, féminines, curieuses de découvertes.

Le savoir-faire français se perd. Fort heureusement, il existe des entrepreneurs audacieux, à l'instar de Ludovic Samson.

Son pari : proposer des collections de mailles 100% made in France. Cap sur LAFRANCAISE par BSOLFIN, une Maison Made in Normandie.

Les consommateurs français vous semblent-ils de plus en plus préoccupés par l'impact de leurs achats ?

Avec la pandémie, il y a aujourd'hui une plus grande sensibilisation au made in France. Cependant il y a une vraie différence entre le vouloir d'achat et le pouvoir d'achat. En effet, la fabrication française a un coût. Je constate néanmoins que nous allons vers davantage de sens dans les achats. Par exemple, nos créations sont produites à la demande et il faut parfois attendre plusieurs semaines pour les recevoir. Nos clients le comprennent. Ils sont par ailleurs de plus en plus enclins à acheter moins mais de meilleure qualité et recherchent également des produits recyclables.

Peut-on proposer du MADE IN FRANCE à prix attractifs ?

C'est notre pari ! Pour ce faire, nous nous passons d'intermédiaires. Nous possédons notre usine en propre, en Normandie à Villers Bocage avec une trentaine de collaborateurs. Nous parvenons ainsi à sortir des pièces autour d'une centaine d'euros, là où les grandes marques de distributeurs qui passent par des intermédiaires proposent leurs pièces au double du prix. Il faut bien avoir à l'esprit qu'aujourd'hui en France le savoir-faire français se perd. Par exemple, il n'existe plus de formations pour les métiers de remailleurs. Cependant, c'est un métier qui demande beaucoup de dextérité et il faut compter trois années de formation avant qu'un remailleur soit pleinement opérationnel.

Quelles sont vos inspirations pour la création de nouveaux modèles ? A qui s'adressent vos créations ?

Nous avons une styliste qui conçoit nos collections. Néanmoins, nous fonctionnons différemment de l'industrie textile, c'est à dire que nous élaborons nos modèles en fonction des fils et des machines. En effet, il n'existe plus d'ateliers de filature en France et tous nos fils proviennent d'Italie. Nos modèles sont donc imaginés en fonction des fils que nous achetons et en fonction des machines disponibles au sein de notre usine. Nous avons deux marques, B.Solfin, marque à destination des séniors, vendue en VPC et sur internet et LAFRANCAISE par B.Solfin, notre nouvelle marque à destination des 30 - 40 ans.